Le gouvernement du Lyonnais, du Forez et du Beaujolais

  

      Cette carte a été réalisée grâce au logiciel QGIS qui permet de géoréférencer les frontières de l'époque moderne, ici les frontières du gouvernement du Lyonnais, du Forez et du Beaujolais. Pour les géoréférencer, il faut s'appuyer sur une carte de l'époque, dans ce cas celle de Robert de Vaugondy qui a réalisé une carte de la région au milieu du XVIIIe siècle. Une fois que l'on a repéré toutes les villes et les villages qui bordent les frontières sur la carte de Vaugondry et qui existent encore de nos jours, il faut reporter ces points géographiques sur le logiciel QGIS et dessiner les frontières de la région numériquement, à partir de ces points de repères. A partir des documents du XVIe siècle, on peut ensuite modifier les quelques changements qui ont eu lieu entre la période des guerres de Religion et le XVIIIe siècle. 

       A partir de ce fond de carte, il est intéressant de voir les principales villes ligueuses de la région et leur date de reddition au pouvoir royal. On voit que les bastions ligueurs sur-protégés par les troupes ligueuses (Thoissey, Feurs, Vienne,...) se rendent plus tardivement que les autres, tandis que les villes situées aux alentours de Lyon se rendent juste après la reddition de l'ancienne capitale des Gaules, ce qui peut montrer son influence décisive sur les villes qui lui sont liées économiquement et militairement (Belleville, Villefranche,...). 

 

 

La fin de la ligue catholique dans le gouvernement du Lyonnais, du Forez et du Beaujolais

 

Source : -Robert de Vaugondry, Le Gouvernement general du Lyonois divisé en Lyonois, Forez et Beaujolois, Paris, [s.n.], 1752, Bnf., Département Cartes et plans, GE DD-2987.

                -Archives municipales de Lyon, BB 131.
                -Antoine Péricaud, Notes et documents pour servir à l'histoire de Lyon, Lyon, Pélagaud, Lesné et Crozet, 1838-1867, Bml., 4-LK7-1335, in 8°, volumes 7 et 8.

Ajouter un commentaire